Contacter l'équipe Passerelle

Via
le formulaire
Par téléphone au 0 820 22 36 15*
*Numéro indigo 0,09€ TTC/min depuis un poste fixe

Emmeline, Promo 2021,
nous parle de son parcours

BSB - Burgundy School of Business
3e année - Programme Grande École

Emmeline, Promo 2021
  1. Home
  2. S'orienter
  3. Portraits d'étudiants
  4. Emmeline Promo 2021

Emmeline a commencé ses études à la fac, en licence en droit privé. En commençant son master de spécialité dans ce domain, elle s'est rendue compte qu'elle aspirait à un avenir différent. Retour sur sa réorientation en Grande Ecole de Commerce.

Passer de droit privé à des études en commerce... comment cela t'est venu ?

En commençant mon master en droit, je me suis aperçue que la réalité du marché de l'emploi dans cette filière était loin d'être aussi prometteuse que je ne le pensais... J'ai donc voulu me réorienter, sans repartir de zéro, ni perdre ce que j'avais acquis au cours de ces (presque) 4 années d'études.

Lors d'un salon étudiant, je suis tombée sur un professeur d'une Grande École de Commerce et mon profil semblait matcher ! Les opportunités, les portes ouvertes et le marché de l'emploi ne manquaient pas à l'appel et je voulais découvrir de nouvelles choses, me prouver certaines choses aussi peut-être.

C'était un peu un challenge, mais j'ai foncé sans me retourner ! Et je n'ai jamais regretté.

Au moment des résultats d'admission du concours Passerelle, j'ai choisi Burgundy School of Business, notamment pour son MSc School of Wine and Spirits Business (MSc = Master of Sciences, qui se passe en M2, pour les petits nouveaux qui découvrent le jargon comme moi il y a quelques mois...).

Ensuite, j'ai adoré l'école, les personnes (aussi bien les étudiants que le personnel ou les professeurs), lors de mes oraux. On nous parle souvent du "coup de coeur" lors de notre tour de France pour les oraux, et, tant qu'on ne l'a pas vécu, on ne comprend pas : comment tombe-t-on amoureux d'une école ?! Et pourtant, c'est possible. 

Peux-tu nous parler de la vie dans ton école ?

BSB est une école avant tout familiale et chaleureuse. Nombre d'étudiants réduit, professeurs disponibles et à l'écoute, un personnel administratif qui vient défier tous les stéréotypes des administrations... En intégrant mon école, j'ai fait le choix d'un suivi, d'un soutien, d'une proximité.

C'est une ambiance cocooning, le lounge (place mythique de l'ambiance conviviale et haut lieu de retrouvailles)... C'est un Learning Center refait à neuf, calme, lumineux et riche en ressources. C'est une salle zen (aka salle de sieste, oui oui!). C'est aussi un directeur qui connaît tous ses étudiants par leur prénom...

BSB a une empreinte forte et affirmée également dans l'engagement pour la cause écologique et environnementale.

Je participe à quasiment tous les événements de la vie associative, tous très divers, ce qui me permet de rencontrer beaucoup de monde et, grâce à cela, je me suis fait de vrais amis ici.

Au quotidien, on nous pousse à faire les meilleurs choix pour notre avenir.

De mon côté, j'ai déjà commencé à y réfléchir sérieusement et je pense travailler quelques années en France pour acquérir davantage d'expérience avant de pouvoir partir réaliser mon rêve en m'installant à l'étranger pour travailler dans l'import des vins français (idéalement) et ainsi valoriser notre territoire, notre patrimoine, notre richesse, tout en faisant de nouvelles rencontres et en découvrant de nouvelles cultures, de nouvelles contrées et opportunités !

Qu’est-ce que tu dirais à quelqu’un qui veut se réorienter comme tu l'as fait ?

Pour les personnes en réorientation comme moi : se réorienter n'est pas un échec. C'est comme prendre un train et avoir une correspondance : on garde nos affaires, nos acquis, nos valises. Il faut juste oser se lancer et saisir le train qui sera à notre heure, celle à laquelle on sera prêt pour ce beau nouveau voyage !

Pour moi, le plus du concours Passerelle, c'était l'épreuve au choix ! Elle offre beaucoup plus d'équité dans la démarche de réorientation que CHAQUE étudiant est en droit d'avoir, comparativement à un test de rapidité (test psychotechnique, test de logique) qui est plus commun dans ce type de concours.

Pour me préparer, j'ai assisté au Training Day de Montpellier Business School, j'ai (presque) harcelé le responsable de MBS de questions en tout genre (merci, merci... je ne vous oublie pas ahah !), et j'ai surtout travaillé avec les sujets d'entraînement de la Learning Box.

Comment finances-tu tes études ? 

J'ai souscrit à un emprunt étudiant auprès de ma banque pour mes deux années d'études en Grande École de Commerce. J'ai eu la chance d'avoir la possibilité de demander un différé sur le remboursement, ce qui se traduit par le fait que j'aurai à commencer à rembourser mon emprunt 6 mois après l'obtention de mon diplôme, ce qui me permettra d'avoir le temps de trouver un emploi.

De plus, j'ai échelonné le remboursement sur 5 ans ce qui me permettra d'avoir de basses mensualités.

En ce qui concerne mon avis sur le crédit étudiant, disons que c'est effrayant. Nous ne sommes pas diplômés, nous ne savons pas quand nous le serons avec une certitude exacte, nous ne connaissons pas les aléas que la vie nous réserve et, quand on a un début de vingtaine, on n'a aucune idée de la valeur de l'argent, de ce que la vie nous coûtera.

Pourtant, c'est aussi ce qui m'a permis d'intégrer une Business School et, bien qu'effrayant, je ne le regrette pas !

Pour aller plus loin
En savoir plus sur : BSB - Burgundy School of Business

Découvrez de nouveaux témoignages