Suite aux dernières annonces gouvernementales, les sessions d'épreuves écrites en centres d'examen et à distance sont maintenues.

Contacter l'équipe Passerelle

Via
le formulaire
Par téléphone au 0 820 22 36 15*
*Numéro indigo 0,09€ TTC/min depuis un poste fixe

Financer ses études en école de commerce en 2021

  1. Home
  2. Financer ses études en école de commerce en 2021

Etudier dans une Business School représente un investissement pour les étudiants, en échange d'un enseignement de qualité assuré par des professeurs de haut niveau, d'un accompagnement pédagogique de proximité et d'infrastructures à la pointe de la modernité. Pour ce niveau de service, en 2019-2020, il faut compter une médiane de 11 000€ par an de frais de scolarité.

Malgré ce ticket d’entrée, l’attractivité des Grandes Ecoles de Commerce reste intacte. En effet, l’excellent taux d’employabilité et le niveau de salaires des diplômés leur confèrent une forte attractivité et la garantie pour les étudiants de rembourser leur investissement rapidement après l’obtention de leur premier emploi.

De nombreux dispositifs existent pour répondre aux besoins de financement des étudiants. Une fois l’évaluation du coût des études réalisée, ils auront ainsi la possibilité d’opter pour une ou plusieurs des pistes suivantes :

Bourses d’État

Les bourses administrées par le CROUS sont versées aux étudiants en fonction de critères sociaux (situation et revenus familiaux) classifiant les bénéficiaires d’un échelon 0 bis à 7.

Les étudiants boursiers et effectuant leur Master dans une autre région que leur Licence peuvent également prétendre à l’Aide à la mobilité au Master.

À noter que les épreuves écrites du concours Passerelle sont gratuites pour les étudiants boursiers.

Aides au logement

Qu’il s’agisse des logements distribués par le CROUS ou de l’aide financière de la CAF, des solutions permettent aux étudiants de diminuer considérablement les coûts de leur logement.

Dans certains cas, celles-ci peuvent également s’appliquer aux étudiants en colocation.

Prêts bancaires

Soucieuses de fidéliser de futurs clients de qualité, les banques proposent généralement des prêts avantageux aux étudiants des écoles de commerce, dans le cadre de partenariats avec les écoles ou de solution sur-mesure.

Sur le modèle des courtiers en prêt immobilier, des courtiers sont également dédiés à l’obtention des meilleurs taux pour les prêts étudiants.

Prêt étudiant garanti

Sous condition, l’Etat (ayant mandaté BpiFrance à ce sujet) peut se porter caution du prêt étudiant auprès d’une banque, afin d'éviter à l'étudiant de devoir chercher une caution privée de son côté. Le montant maximal de ce prêt est de 15 000€.

Apprentissage

Contrairement aux bourses d’État, l’apprentissage est ouvert à tous les étudiants. Celui-ci représente une aide précieuse à l’accès aux études supérieures tout en permettant de se constituer un premier réseau professionnel. Un contrat en alternance est une opportunité formidable pour permettre aux étudiants de financer leurs études tout en se forgeant une expérience professionnelle précieuse. Le contrat d’apprentissage ou de professionnalisation est signé par 3 parties : l’école, l’étudiant et l’entreprise. L’apprenti cumule ainsi les avantages des statuts étudiant et salarié. L’impératif majeur de cette solution reste cependant de bien prévoir en amont la recherche d’entreprise. Mais les entreprises sont friandes de ce type de contrat bénéfique pour chaque partie.

Bourses internes

La plupart des Grandes Écoles de Management proposent aujourd'hui des bourses internes. Elles peuvent se présenter sous différentes formes : réduction (partielle ou totale) de frais de scolarité, bourses au mérite, bourses d’excellence, l'accès à des prêts sans intérêts, etc. Celles-ci peuvent être versées sur critères sociaux, académiques, de motivation ou parfois sur originalité du parcours.

Bourses de voyage

Les voyages à l’étranger, qu’il s’agisse d’échanges ou de stages, sont une étape obligatoire en école de commerce. Or, des bourses spécifiques d’aide à la mobilité internationale peuvent être octroyées par divers organismes, la plus populaire étant Erasmus+ dans le cadre des programmes européens (études ou stages). 

Junior entreprises

En intégrant la Junior Entreprise de leur école, les étudiants se voient confier des missions de consulting tout aussi variées qu’intéressantes et sont rémunérés pour leur travail. De quoi enrichir leur CV tout en finançant une partie de leur vie étudiante.

Crowdfunding et crowdlending

Une façon originale de financer ses études supérieures et déjà largement exploitée par l’univers des start-ups est d’encourager le financement participatif. Cela consiste à activer son réseau, qu’il s’agisse de sa famille ou de ses amis, en leur proposant des contreparties en fonction de leur générosité. Certaines plateformes telles que StudentBackr et Edukys sont d’ailleurs dédiées aux financements étudiants.

Jobs étudiants

Des études en école de commerce ne sont pas incompatibles avec un travail d’appoint effectué le soir ou le weekend. Une dizaine d’heures hebdomadaires peuvent suffire pour gagner une somme intéressante en fin de mois.

Aides régionales et départementales

Enfin, les Conseils généraux ou départementaux mettent aussi en place des aides pour soutenir les étudiants. Celles-ci peuvent être de nature différente et représenter une aide précieuse au quotidien. La Ville de Paris propose par exemple différentes aides en matière de santé et d’accès à la culture.