Contacter l'équipe Passerelle

Via
le formulaire
Par téléphone au 0 820 22 36 15*
*Numéro indigo 0,09€ TTC/min depuis un poste fixe

Robin, diplômé 2019,
nous parle de son parcours

Montpellier Business School
Trade Marketing Expert - PUMA France

Robin, diplômé 2019
  1. Home
  2. S'orienter
  3. Portraits de diplômés
  4. Robin diplômé 2019

Robin, quelle a été ta formation initiale avant de passer le concours Passerelle Programme Grande École ?

J'ai fait un DUT TC, puis un DUETI pour obtenir un bac+3 et passer une année à l'international.

Pourquoi avoir choisi de passer le concours ?

Tout simplement car :
          - beaucoup de possibilités dans le choix des écoles ;
          - accessible à des candidats de toutes branches ;
          - permet d’intégrer une Grande École directement en M1 (via Passerelle 2) et donc d’éviter une année de frais d’école en plus.

Pourquoi choisir Montpellier Business School pour ton master ?

D'abord pour la proximité avec ma famille qui vit dans la région de Nîmes, mais aussi pour le feeling avec l'école pendant mes oraux.

Pendant ton master, quels étaient tes objectifs de carrière ?

Travailler dans le milieu du sport (club, fédération, équipementier...). J'ai d'ailleurs choisi une spécialisation Business Expert - Certification SPORT.

As-tu fait partie d'une association étudiante ?

J’ai occupé le poste de responsable communication du Bureau Des Sports de l’école pendant 2 ans. J’ai pu acquérir une expérience dans ce milieu que j’ai valorisée pour mes premiers stages. J’ai développé des compétences en PAO, en social média et en digital. Et j’ai aussi pu manager une équipe. Cette expérience fait partie intégrante de mon évolution et est indissociable de la finalité de mon parcours actuel.

Peux-tu nous parler de tes expériences professionnelles pendant ta formation à MBS ?

J’ai eu la chance d’effectuer 2 stages et une année d’alternance. 1er stage : IBM Montpellier en tant qu’assistant marketing et communication. J'étais chargé de la réalisation de support marketing de vente & management de projet (durée : 6 mois). J'ai ensuite fait un second stage chez ADIDAS France à Strasbourg en tant qu’assistant chef de produit sur le périmètre Décathlon. Mes missions : analyses chiffrées, création de fiches techniques, création de présentations clients, aide à la création de produits exclusifs (durée 6 mois). J'ai fait ma dernière année en alternance chez ASICS France à Montpellier en tant que chargé de Trade Marketing. Je m'occupais de la création & mise en place de campagne marketing 360 (instore, web, social, média) pour des comptes spécialistes running comme I-RUN, LePape, Alltricks, etc..

La professionnalisation m’a permis d’atteindre crescendo mon objectif. Je travaille depuis chez PUMA en CDI où j'ai des responsabilités élevées sur mon périmètre. Tout ça, je le dois à ces expériences. Le sport est un petit milieu et sans stages ou alternance dans le secteur, les chances d'intégrer cet univers sont réduites. Si j'avais un conseil à donner, ce serait d'avoir le maximum d'expériences sous forme de stages et/ou d’alternance, c’est un véritable avantage concurrentiel sur le marché des jeunes diplômés. 

Comment s'est passée ton entrée dans la vie active ?

L’entrée dans la vie active n’aurait pas pu être mieux. Je n’ai jamais été pris au dépourvu dans mes stages et alternances : j’avais toujours mon expérience suivante prête avant la fin de celle en cours. Pour débuter ma vie professionnelle, ça a été la même chose. PUMA m’a recruté en CDI 2 mois avant la fin de mon contrat sur un poste à responsabilité. Je suis arrivé sur un métier connu, avec ses clients connus et je n’ai pas eu besoin de temps d’adaptation. Les équipes sur place ont aussi été géniales avec moi, tout a été très simple.

Peux-tu nous décrire ton poste de Trade Marketing Expert ?

Je suis en charge des clients INTERSPORT et COURIR pour l’ensemble des opérations marketing entre Puma et ces distributeurs. Cela prend la forme de la gestion totale d’opérations marketing pour la sortie de nouveaux produits. Opération en magasins (vitrines, podium, événements), web (marketplace des distributeurs), social (campagnes Paid Média, Facebook, Instagram, Snapchat), etc.. Mes journées consistent à avoir des échanges réguliers ou des points d’équipe réguliers en interne avec mes collègues parties prenantes de ces opérations, mais aussi en externe avec mes homologues chez les distributeurs, dans le but de monter des plans d’opérations et de les mettre en place. J’ai entre 2 et 3h de meeting par jour, 1 déplacement en moyenne à Paris par semaine. Le reste du temps, je travaille sur mes plans, contacte mes prestataires, analyse les résultats, cherche de nouveaux leviers marketing, construis l’avenir du client avec la marque.

Qu'est-ce qui te plaît le plus dans ton poste ?

Le fait qu'aucune journée n’est comme la précédente, que c'est un métier marketing très proche du proche des métiers commerciaux et avec une vision 360 degrés du business du sport.

Comment imagines-tu ton évolution ?

J’ai plusieurs pistes : évoluer sur d’autres métiers du marketing pour enrichir mes connaissances, rebondir sur des métiers de la vente pour développer ma vision du marché. A terme, j’aimerais aussi manager ma propre équipe.

Pour terminer, que dirais-tu à quelqu'un qui hésite à passer le concours ?

Qu’il n’a aucune raison d’hésiter. Tout est possible et tous les objectifs sont réalisables qu’on vienne d’un BTS, d’un bac pro, d'un DUT ou autre. Si on sait où on veut aller, qu’on se donne à fond, alors n’importe qui peut faire ce qu’il veut dans n’importe quelle école.

Pour aller plus loin
En savoir plus sur : Montpellier Business School

Découvrez de nouveaux témoignages